Adoption

L'adoption a été créée pour redonner un père et une mère à un enfant qui n'a plus ses parents biologiques.

1) La loi "Mariage et adoption par les personnes même sexe" (loi Taubira) a complètement bouleversé cette réalité. Nous sommes passés du Droit de l'enfant au droit à l'enfant.

Il est choquant que le législateur n'ait pas tenu compte du Droit de l'Enfant reconnu dans plusieurs textes nationaux et internationaux (cf Le Droit de l'Enfant)

Cette loi a déjà des conséquences importantes sur les enfants et les familles:
- de nombreux pays ont arrêté ou suspendu les adoptions par des couples français. Ils sont plus de 25.000 en France en attente d'adoption.
- nous recevons des témoignages de couples adoptants ayant rencontré pendant plusieurs semaines à l'orphelinat, l' enfant qui leur a été confié, mais qui n'ont pas pu le ramener en France, car les jugements ont été suspendus suite à la loi Taubira. L'enfant se voit donc imposer un 2ème abandon, en attendant que les jugements d'adoption reprennent.

Nous exigeons le retrait de cette loi qui crée des "discriminations entre les enfants" et impose à des enfants d'être légalement des orphelins de père ou de mère.


2) Adoption plénière: projet de réforme avec la loi FamilleS

la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) recommande une réforme de l'adoption plénière. Elle dit que l'adoption plénière est une fiction et qu’elle est un « mensonge institutionnalisé », auquel on opposerait le droit de l'enfant à connaître ses origines, 

L’adoption plénière existe parce que les liens de l’enfant avec ses parents biologiques ont été rompus, soit par accident, soit volontairement.

Ces enfants sont tout seuls dans la vie…et grâce l’adoption plénière ils retrouvent un père et une mère et ils entrent dans une famille ou il n’y aucune différence entre un enfant biologique et un enfant adopté de façon plénière. Ils retrouvent ainsi une filiation crédible, source d’apaisement de la blessure de l’abandon.


3) Accouchement sous X : projet de réforme avec la loi FamilleS
Le Conseil National des Adoptés dans la sa charte de Décembre 2013 propose « l’abolition de l’accouchement sous X »
La loi FamilleS veut imposer à la place :"l'accouchement dans le secret" ou la mère aurait pour obligation de laisser son identité dans une enveloppe qui sera remis à la demande l'enfant à sa majorité. 

Cela signifie concrètement une fin de "l'accouchement sous X" 

Les femmes qui ont accouché sous X ainsi que l’Académie de médecine réaffirme son « opposition formelle » à la levée de l’anonymat des femmes accouchant sous X dans un communiqué daté du 9 décembre 2011 ;  L’accouchement sous X permet de limiter les abandons d’enfants et les accouchements dans la clandestinité dans les « pires conditions »  sanitaires et psychologiques pour la mère et l’enfant.


Comments