Remise en cause de l'Ecole à la maison : Sénat et AN

publié le 21 févr. 2014 à 12:17 par Antoine Ardant   [ mis à jour : 23 févr. 2014 à 03:10 ]
7 sénateurs UMP,veulent limiter la liberté éducative des parents et ont déposé une proposition de loi.
L'initiateur de ce texte a quelques jours plus tard, à son tour, publié un communiqué en forme de recul tactique (lien: http://www.ump-senat.fr/spip. php?article7665 ).
Nous pouvons signer et faire signer au moins une personne de plus, nous pouvons obtenir que les dirigeants de l'UMP désavouent ce texte liberticide http://www.citizengo.org/fr/3662-liberte-educative-pour-les-parents?sid=MzE5MDA1MzA1NzM5MDI3
C'est d'autant plus important et d'autant plus urgent que les nuages s'amoncellent sur la liberté éducative des parents : non seulement M. Peillon et ses amis poursuivent leur politique liberticide, mais un certain nombre de parlementaires de l'opposition renchérissent. 
C'est le cas, par exemple, du député-maire UMP de Versailles, François de Mazières, qui voudrait, quant à lui, durcir les conditions d'ouverture des écoles hors contrat - alors même que ces écoles fleurissent à Versailles ! -, comme il l'a demandé au ministre de la prétendue Education nationale dans une question écrite (lien: http://questions. assemblee-nationale.fr/q14/14- 43384QE.htm ).
Alors, battons-nous, ne lâchons rien. Nous le savons, notre mobilisation paie

Faites donc vite signer autour de vous la pétition : http://www.citizengo.org/fr/ 3662-liberte-educative-pour- les-parents ). Nous pouvons faire reculer ces adversaires de nos libertés les plus fondamentales.

Comments